Soyez les bienvenus sur le blog de la MISSION SAINT HILAIRE D'ARLES...... Prions pour tous les Chrétiens persécutés à travers le monde pour leur Foi en Jésus-Christ.....

lundi 26 décembre 2016

Livrer bataille.

Israël, si tu reviens, si tu reviens à moi, dit l’Éternel… (Jérémie 4, v.1).

La bataille se perd ou se gagne dans le domaine invisible de ma volonté, et non pas sur la scène du monde. L’Esprit de Dieu s’empare de moi et là, seul avec Dieu, je dois livrer bataille. Tant que je ne l’ai pas fait, je suis sûr d’être vaincu à chaque fois. La bataille peut durer une seule minute, ou une année, cela dépend de moi, non de Dieu. Il faut que je passe résolument par l’enfer du renoncement, en sa présence. Rien n’a de pouvoir sur l’homme qui a combattu et vaincu en présence de Dieu.

Si je me dis : « J’attendrai le moment critique, alors je mettrai Dieu à l’épreuve » , je m’apercevrai vite que cela ne peut pas marcher. La question doit être réglée entre Dieu et moi dans le secret de mon cœur, là où personne ne peut intervenir. Alors, je pourrai avancer avec la certitude que la victoire est acquise. Mais, si elle est perdue sur ce terrain, la déroute est certaine. La raison de ma défaite, c’est que j’ai voulu gagner d’abord la bataille dans le monde extérieur. Il faut d’abord remporter la victoire devant Dieu.

Quand vous avez à aider les autres, poussez-les à faire acte de volonté. C’est par là que commence l’abandon. Parfois – rarement cependant – Dieu nous place dans une situation cruciale. C’est alors que nous sommes mis en demeure de nous décider pour ou contre lui. A partir de ce moment-là, ou bien nous nous enliserons dans une vie chrétienne toujours plus engourdie et inutile, ou bien nous serons toujours plus ardents à faire : Tout pour qu’il règne.