Soyez les bienvenus sur le blog de la MISSION SAINT HILAIRE D'ARLES...... Prions pour tous les Chrétiens persécutés à travers le monde pour leur Foi en Jésus-Christ.....

mardi 16 juillet 2019

Dieu, notre guide.


A combien plus forte raison votre Père Céleste donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent.. (Matthieu 7, v. 11).

Jésus donne ici des règles de conduite pour ceux qui ont en eux son Esprit. Par cette comparaison familière, il cherche à pénétrer notre esprit de la pensée que Dieu contrôle toutes choses. Cela doit amener le disciple à une attitude de confiance totale, et le pousser à demander et à chercher tout ce dont il a besoin avec ardeur.
Nourrissez votre esprit de la pensée que Dieu est là, tout près de vous. Lorsque cette idée est bien ancrée en vous, il vous devient naturel de dire, dans les difficultés : « Qu’importe. Mon Père est au courant ». Une telle pensée viendra instinctivement et sans effort. Autrefois, vous aviez l’habitude de demander l’avis des uns et des autres. Mais, maintenant, vous êtes tellement rempli de la pensée que Dieu conduit tout, qu’il vous suffit de le consulter directement. Les règles de conduite que Jésus établit pour ceux qui ont reçu son Esprit, se ramènent à un principe. Dieu est notre Père et il nous aime. Il n’oublie jamais rien de ce qui nous concerne. Alors, pourquoi m’inquiéter ?
Il y a des moments, dit Jésus, où Dieu est forcé de nous laisser dans l’obscurité. Mais, ayez confiance en Lui. Dieu nous apparaîtra peut-être comme un ami malveillant, mais Il ne l’est pas. Fortifiez en vous cette pensée, que Dieu contrôle toutes les circonstances de votre vie. Rien ne vous arrive sans que Dieu le veuille, c’est pourquoi vous pouvez, avec une parfaite confiance, vous reposer sur Lui. Prier, ce n’est pas seulement demander, mais maintenir notre âme dans un climat tel qu’il nous semble naturel de tout demander à Dieu. « Demandez, et vous recevrez. »


samedi 6 juillet 2019

Persévérer.


Entrez par la porte étroite… car étroite est la porte et resserré le chemin qui mènent à la vie… (Matthieu 7, v.13 et 14).

Si nous voulons vivre en disciples de Jésus-Christ, n’oublions pas que tout ce qui est noble est difficile. La vie chrétienne est ardue autant que glorieuse, mais sa difficulté ne nous fait ni trembler, ni reculer. Elle nous stimule à la victoire. Est-ce que le merveilleux salut de Jésus-Christ a un tel prix à nos yeux que nous sommes prêts à faire tout pour qu’Il règne ?
Dieu sauve les hommes par sa grâce souveraine qu’il accorde à cause de la Rédemption accomplie par Jésus. Il produit en nous la volonté d’agir selon son bon plaisir. Mais, il nous faut mettre en œuvre ce salut dans la vie de chaque jour. Dès que nous croyons à sa Rédemption, nous commençons à obéir et nous découvrons qu’il nous en rend capables. Si nous échouons, c’est que nous n’avons pas mis en pratique ce que nous avons reçu. Dans les moments difficiles, nous sommes mis à l’épreuve. Si nous avons obéi à l’Esprit et mis en pratique, dans notre vie quotidienne, ce que Dieu nous révèle, nous serons soutenus à la fois par la grâce de Dieu et par les habitudes que nous aurons acquises.
Remercions Dieu de nous confier des tâches difficiles. Son salut rend joyeux, mais appelle à l’héroïsme et à la sainteté. Il révèle ce dont nous sommes capables. Jésus est venu « pour conduire à la gloire un grand nombre de fils » , et Dieu ne veut rien nous épargner de l’éducation d’un fils. Il ne fait pas de nous des êtres avachis, car la grâce de Dieu transforme hommes et femmes à la ressemblance de Jésus-Christ leur frère. Pour vivre dans l’existence quotidienne la noble vie de disciple de Jésus, il faut une ferme discipline. La noblesse d’âme exige un constant effort.



samedi 29 juin 2019

Mariage de Marie-José et d'Eric.




Durant la cérémonie, le témoignage de Jonathan.


Ce Samedi 29 juin 2019, malgré une canicule persistante, nous nous sommes retrouvés dans la petite chapelle du Domaine de la Rose d'Argence de Fourques (Gard) pour célébrer la bénédiction nuptiale devant Dieu de Marie-José et d'Eric.

Divers textes ont été lu et Jonathan, le fils de Marie-José, nous a livré un témoignage très émouvant.

Mgr Serge, après la lecture de la parabole du semeur (Evangile de Marc), a souligné combien il était important, en ces temps troublés, de semer l'amour autour de soi, à l'image de Notre Père Céleste.

Nous souhaitons à Marie-José et Eric de nombreuses années de bonheur et de joies.


vendredi 28 juin 2019

Vers la perfection.


Si ta main droite te fait tomber dans le mal, coupe-la et jette-la loin de toi ; car il est plus avantageux pour toi qu’un de tes membres périsse que d’avoir ton corps tout entier jeté aux gémonies. (Matthieu 5;30).

Jésus ne dit pas que tout le monde doit se couper la main droite, mais que si votre main droite vous empêche de le suivre, et bien, il faut la couper. Il y a des choses en elles-mêmes irréprochables qui ne sont pas conciliables avec le don total de soi-même à Dieu. Votre main droite est un de vos biens les plus précieux. Même cela, dit Jésus, vous devez le sacrifier, si cela est nécessaire pour me suivre. Aucune discipline plus sévère ne fut jamais proposée à l’humanité.
Quand Dieu nous fait naître de nouveau, notre vie semble à bien des égards mutilée. Il y a une foule de choses que vous n’osez plus faire, des choses qui vous touchent de si près que, pour vous et pour ceux qui vous entourent, c’est comme si vous arrachiez votre œil ou si vous coupiez votre main droite. Aucun croyant véritable ne peut se dispenser de ces restrictions et de ces suppressions, au début de sa vie chrétienne. Mais, il vaut mieux être borgne ou manchot aux yeux des hommes, et harmonieux aux yeux de Dieu. Jésus-Christ, par son Esprit, est obligé de vous soumettre à toutes ces restrictions. Au moins n’en profitez pas pour critiquer les autres....
On commence par une vie mutilée, mais on aboutit à la perfection : « Soyez parfaits, dit Jésus, comme votre Père céleste est parfait. »